Satisfaction client : quels sont les facteurs qui l’influencent ?

Temps de lecture : 8min
Publié le 02 juillet 2024

Entre ceux qui sont internes à l’entreprise et les autres qui sont d’origine externe, les facteurs qui viennent influencer le niveau de satisfaction client sont nombreux. Tous doivent cependant bien être pris en compte pour réussir à satisfaire sa clientèle à sa juste mesure, et ainsi réussir à la fidéliser tout en conservant et en gagnant des parts de marché par rapport à la concurrence. Pour vous y aider, nous passons aujourd’hui au peigne fin l’ensemble de ces différents facteurs, et vous donnons toutes nos solutions pour que vous soyez en mesure de les optimiser.

1. Les facteurs internes influençant la satisfaction client

A. Qualité de vos produits ou services

La qualité des produits et services que votre entreprise propose est un facteur fondamental de la satisfaction client. Elle joue un rôle prépondérant quant à la perception que la clientèle a de votre marque, et elle influence directement leur niveau de satisfaction.

– Contrôler la qualité de la production

Pour réussir à garantir une qualité optimale, il est indispensable de se focaliser sur différents paramètres, à commencer par le contrôle qualité de la production. Celui-ci doit être des plus rigoureux, et intervenir à chaque étape du processus de production. Il comprend l’établissement de standards de qualité clairs et précis, mais passe également par :

  • L’instauration de procédures de contrôles, avec l’élaboration de protocoles de test et d’évaluation qui vont permettre de vérifier la conformité des produits et services tout au long de leur conception et de leur production ;
  • L’utilisation d’outils de suivi, en adoptant des logiciels de gestion de la qualité pour suivre en temps réel les performances, et identifier rapidement les éventuels écarts par rapport aux standards qui ont été définis ;
  • La formation continue des employés, afin de s’assurer que tous les collaborateurs sont formés aux exigences de qualité et aux techniques de contrôle pour minimiser les erreurs, ainsi que pour maximiser l’efficacité opérationnelle.

– Recueillir et analyser les retours clients

Collecter et analyser les retours clients s’avère également essentiel, ceux-ci constituant une source d’informations précieuses pour améliorer la qualité de vos produits et services. Ces feedbacks offrent la possibilité d’identifier les points forts et les axes d’amélioration qui sont directement perçus par les utilisateurs finaux. Pour ce faire, il est nécessaire de :

  • Mettre en place des enquêtes de satisfaction, des sondages et des outils de feedback en ligne pour recueillir les avis des clients ;
  • Utiliser des outils d’analyse de données pour traiter les feedbacks et identifier les tendances, les récurrences et les domaines qui nécessitent des améliorations ;
  • Développer un plan d’action pour répondre aux critiques constructives et intégrer les suggestions pertinentes dans le processus de production.

– Innovation et amélioration continue

Aussi, pour maintenir un haut niveau de qualité, l’innovation et l’amélioration continue doivent impérativement faire partie de votre stratégie globale, avec notamment :

  • Des efforts en R&D, qui induisent d’investir dans la recherche pour développer de nouveaux produits et services, et améliorer ceux qui sont déjà sur le marché, ceci en intégrant des technologies modernes et des pratiques durables ;
  • Une analyse de la concurrence, en comparant régulièrement vos produits ou services avec ceux de vos concurrents directs pour vous assurer qu’ils sont d’une qualité supérieure, ou au moins équivalente ;
  • L’obtention de certifications ou de labels qualité, à l’instar de la certification ISO 9001, qui peuvent non seulement contribuer à l’amélioration des processus internes, mais aussi au renforcement de la confiance des clients.

– Assurance qualité et gestion des défauts

Néanmoins, même avec des contrôles parfaitement menés et des procédures clairement établies, des défauts peuvent toujours survenir. La manière dont votre entreprise gère ces défauts influence également la satisfaction client, raison pour laquelle il est important de :

  • Mettre en place un système efficace pour détecter, enregistrer et corriger les défauts ;
  • Faire preuve de transparence avec les clients, en les informant des éventuels problèmes et des actions correctives qui sont déployées, une communication transparente influant positivement sur leur confiance à l’égard de votre marque ;
  • Effectuer des suivis pour s’assurer que les corrections apportées ont résolu les problèmes sans en créer de nouveaux.

B. Votre expérience client

L’expérience client représente l’ensemble des interactions qu’un client a avec votre entreprise, ainsi que la perception qu’il en a, de la première prise de contact jusqu’au service après-vente. Une expérience client mémorable est un levier puissant pour accroître la satisfaction et la fidélité des clients.

– Compréhension et anticipation des besoins clients

Pour offrir une expérience client de qualité, il est crucial de comprendre et d’anticiper les besoins et attentes de vos clients. Plusieurs méthodes permettent d’y parvenir :

  • La segmentation et la personnalisation, qui consistent en l’utilisation des données clients pour segmenter votre clientèle et pour personnaliser les interactions, le fait de proposer des solutions sur-mesure démontrant que vous comprenez les besoins spécifiques de chaque client ;
  • La cartographie du parcours client, mise à profit pour identifier tous les points de contact entre le client et votre entreprise, depuis la prise de conscience jusqu’à l’achat et au-delà, et ainsi repérer les moments clés afin d’optimiser chaque étape du parcours.
  • Les enquêtes de satisfaction pour évaluer les attentes et les besoins non satisfaits de vos clients, ce qui va vous offrir l’opportunité d’ajuster vos stratégies et d’offrir une expérience améliorée.

– Fluidité et simplicité des processus

La simplification des processus d’interaction avec vos clients est elle aussi essentielle pour éviter de créer de la frustration ou des points de friction qui peuvent nuire à leur satisfaction. Vous devez donc faire en sorte de :

  • Veiller à ce que votre site web, vos applications et tous vos canaux de communication soient optimisés en termes d’expérience utilisateur, mais aussi qu’ils soient accessibles à tous les clients, y compris ceux avec des besoins spécifiques ;
  • Simplifier les processus d’achat, de paiement et de retour, en proposant par exemple des options de paiement diversifiées, des possibilités de retour claires, ou encore des services de livraison rapides et fiables ;
  • Utiliser des technologies telles que les chatbots et l’intelligence artificielle pour automatiser les tâches répétitives, ainsi que pour fournir des réponses rapides aux questions fréquentes, le tout en conservant la possibilité de solliciter un agent humain pour les interactions plus complexes.

– Formation et empowerment des employés

D’autre part, il vous faut bien avoir à l’esprit que les employés de votre entreprise en sont les véritables ambassadeurs. Leur capacité à offrir un service de qualité a un impact direct sur l’expérience client. Ce capital humain doit donc être maximisé pour optimiser le niveau de satisfaction client, ce qui passe par :

  • Une formation continue, qui garantit que les employés sont en mesure de répondre efficacement aux besoins des clients, quelles que soient les demandes de ces derniers ;
  • De l’empowerment, c’est-à-dire donner aux employés l’autonomie nécessaire pour qu’ils puissent prendre des décisions qui vont améliorer l’expérience client, comme la possibilité de résoudre certaines problématiques importantes sans avoir à faire appel à leur hiérarchie ;
  • Une culture d’entreprise orientée client, en encourageant les comportements proactifs et en récompensant les initiatives qui conduisent à une meilleure expérience client.

– Suivi et amélioration continue

Pour une expérience client optimale à moyen et long termes, il est également essentiel de suivre les performances et de chercher constamment des moyens de s’améliorer, ce qui inclut de :

  • Suivre des indicateurs de performance (KPI) tels que le Net Promoter Score (NPS), le Customer Satisfaction Score (CSAT), ou le Customer Effort Score (CES) pour se faire une idée précise du niveau de satisfaction client ;
  • Instaurer des systèmes de feedback en temps réel pour permettre aux clients de partager leurs expériences immédiatement après une interaction, et donc d’en tirer parti pour détecter rapidement les problèmes et de les corriger ;
  • Implémenter des programmes d’amélioration continue basés sur les retours clients et les analyses des KPI, en organisant notamment des sessions de brainstorming régulières pour développer des solutions innovantes et améliorer les processus existants.

– Relation client proactive

La gestion proactive de la relation client contribue enfin à prévenir les problèmes et à renforcer la confiance des clients, et peut passer par des techniques telles que :

  • Des communications anticipées, en informant à l’avance les clients des changements, des promotions ou des éventuels problèmes comme des retards de livraison, cette transparence renforçant la confiance et réduisant les incertitudes ;
  • Des programmes de fidélité, qui offrent des avantages exclusifs pour récompenser les clients réguliers, et pour encourager la clientèle à rester fidèle à votre entreprise ;
  • Un suivi personnalisé des interactions clés, qui permet de s’assurer que les clients sont satisfaits, mais aussi de résoudre tout problème potentiel avant qu’il ne devienne significativement préjudiciable.

C. Votre politique de prix et le rapport qualité-prix

La politique de prix et le rapport qualité-prix sont eux aussi des éléments incontournables pour influencer la satisfaction client. Les clients recherchent non seulement des produits et des services de qualité, mais aussi des prix qui sont équitablement fixés pour refléter leur valeur. Une stratégie de tarification bien pensée peut non seulement attirer de nouveaux clients, mais aussi fidéliser ceux qui ont déjà consommé auprès de votre entreprise.

– Établir une politique de prix transparente

Pour structurer efficacement votre politique et optimiser le rapport qualité-prix, la transparence des prix est essentielle et induit :

  • Une clarté des prix, en veillant à ce qu’ils soient compréhensibles par tous les clients, et en évitant les frais cachés ainsi que les conditions générales de vente complexes qui peuvent frustrer ou braquer la clientèle ;
  • Une explication de la tarification, qui consiste à détailler ce qui est inclus dans le prix pour que les clients comprennent exactement ce pour quoi ils paient ;
  • Des mises à jour régulières, toujours en informant les clients des modifications de prix à l’avance et en expliquant les raisons de ces changements, qu’il s’agisse d’une hausse due à une amélioration du produit ou de l’intégration de nouvelles fonctionnalités.

– Créer des options de tarification flexibles

Proposer des options de tarification flexibles permet aussi de répondre à un grand nombre des besoins clients tout en respectant leurs budgets respectifs, ce qui augmente leur satisfaction. Ce système de tarification peut se traduire de diverses manières :

  • Une différenciation par segment, c’est-à-dire mettre à disposition des clients différentes gammes de produits ou services pour répondre à des segments de marché variés, avec par exemple une version standard et une autre premium ;
  • Une tarification basée sur l’utilisation ou avec différents niveaux d’abonnement, ce qui permet aux clients de ne payer que pour ce qu’ils consomment réellement ;
  • Des promotions temporaires et des remises, qui participent à l’acquisition de nouveaux clients et à la fidélisation des anciens.

– Valoriser le rapport qualité-prix

Valoriser le rapport qualité-prix est un autre critère qui joue un rôle décisif dans le niveau de satisfaction client. En des termes plus larges, les clients doivent impérativement sentir qu’ils en ont pour leur argent. Vous pouvez à cet effet :

  • Mettre en avant la qualité de vos produits ou services par rapport à leur prix, en faisant par exemple des comparaisons avec la concurrence pour démontrer à la clientèle la valeur ajoutée de vos offres ;
  • Utiliser les témoignages et les avis positifs pour renforcer la perception de la qualité de vos produits ou services vis-à-vis de vos prospects et clients ;
  • Proposer des garanties ou des services supplémentaires comme un service client de qualité ou des conseils personnalisés pour justifier et valoriser vos prix.

– Adaptation aux tendances du marché

Il faut également prendre en compte que les attentes des consommateurs et les conditions du marché évoluent constamment, et qu’il est donc important d’adapter votre politique de prix en conséquence. Il faut pour y parvenir :

  • Surveiller régulièrement les prix de vos concurrents, et ajuster les vôtres si nécessaire, pour rester compétitif tout en maintenant une marge de profit raisonnable ;
  • Réaliser des études de marché pour comprendre les attentes en termes de prix de votre clientèle cible, et adapter votre stratégie en fonction des résultats obtenus ;
  • Être prêt à ajuster rapidement vos prix en réponse aux changements du marché, qu’ils soient dus à une fluctuation des coûts des matières premières ou aux nouvelles tendances de consommation.

– Communication efficace sur la politique de prix

Une communication claire et efficace sur votre politique de prix est enfin essentielle pour éviter toute confusion et maintenir la confiance des clients, ce qui inclut de :

  • Rendre les informations tarifaires facilement accessibles sur tous les canaux de communication, y compris votre site web, les réseaux sociaux, et en magasin ;
  • Éduquer vos clients pour leur expliquer ce qui justifie vos prix, en leur détaillant par exemple les coûts de production, les innovations technologiques que vous mettez à profit ou les services après-vente inclus ;
  • Encourager les clients à donner leur avis sur vos prix tout en étant ouvert à leurs suggestions, car cela peut non seulement améliorer la perception de votre tarification, mais aussi vous apporter des idées pour ajuster vos prix en fonction des attentes réelles.

2. Les facteurs externes influençant la satisfaction client

A. Réputation de l’entreprise et le bouche-à-oreille

La réputation de votre entreprise et le bouche-à-oreille sont des facteurs externes majeurs qui influencent grandement la satisfaction client. Une bonne réputation permet d’attirer de nouveaux clients et de renforcer la fidélité de ceux qui font déjà affaire avec l’entreprise. Le bouche-à-oreille, quant à lui, joue un rôle crucial dans la diffusion d’une image positive ou négative de votre entreprise.

– Bâtir et maintenir une bonne réputation

Une bonne réputation se construit sur les bases de la confiance, de la qualité et de la constance. Elle demande donc de :

  • Fournir des produits et services de haute qualité, tout en faisant le nécessaire pour que ceux-ci répondent dans le même temps aux attentes et aux besoins des clients ;
  • Assurer un excellent service client, celui-ci devant être réactif, empathique et efficace, en résolvant notamment les demandes et les problèmes des clients rapidement pour leur montrer que vous les considérez et valorisez ;
  • Faire preuve de transparence, en vous montrant honnête et ouvert dans vos communications avec vos clients, et en les informant des mesures que vous prenez en cas de problème fin de résoudre la situation. 

– Encourager le bouche-à-oreille positif

Le bouche-à-oreille est un outil puissant pour influencer la perception de votre marque. Il peut être spontané ou encouragé par des actions spécifiques telles que :

  • La sollicitation régulière des avis et des témoignages de vos clients satisfaits, ceux-ci pouvant ensuite être publiés sur votre site web, vos réseaux sociaux ou d’autres plateformes de recommandation ;
  • La création de programmes de parrainage, qui incitent vos clients, par le biais de récompenses ou d’avantages exclusifs, à recommander votre entreprise à leurs proches et à leur entourage ;
  • La mise à profit des réseaux sociaux, en encourageant votre clientèle à partager ses expériences positives tout en interagissant avec ses publications pour montrer au grand public que vous appréciez son soutien.

– Gérer les avis et les critiques négatives

Aucune entreprise n’est à l’abri des critiques négatives. La manière dont vous gérez ces critiques peut toutefois renforcer ou ternir votre réputation, et il est donc conseillé de :

  • Répondre rapidement et avec professionnalisme, en montrant que vous prenez la situation au sérieux et que vous êtes prêt à résoudre le problème ;
  • Apporter des solutions concrètes aux clients insatisfaits, qu’il s’agisse d’un remplacement de produit, d’un remboursement ou d’une autre compensation, le tout étant de vous assurer que votre réponse est adaptée à la situation ;
  • Apprendre des critiques en les utilisant comme des opportunités d’amélioration, les feedbacks négatifs permettant d’identifier les problèmes récurrents et d’ajuster vos processus pour éviter qu’ils ne se reproduisent.

– Cultiver des relations avec les influenceurs et leaders d’opinion

Les influenceurs et les leaders d’opinion peuvent soutenir considérablement la réputation de votre entreprise. Pour développer et renforcer cette dernière, vous pouvez donc :

  • Collaborer avec des influenceurs, en identifiant ceux qui partagent les mêmes valeurs que votre entreprise pour collaborer avec eux, leurs recommandations pouvant attirer de nouveaux clients et renforcer la crédibilité de votre marque ;
  • Participer à des événements et conférences pour bâtir des relations avec des leaders d’opinion qui vont contribuer à renforcer la réputation de votre entreprise ;
  • Créer du contenu de qualité, par exemple en publiant régulièrement du contenu informatif et pertinent sur votre secteur d’activité, puisque celui-ci peut vous aider à vous positionner comme un expert dans votre domaine et à attirer l’attention des leaders d’opinion.

– Suivre et analyser votre réputation

Il est primordial de surveiller en permanence la réputation de votre entreprise pour réagir rapidement à son évolution, qu’elle soit positive ou négative. Vous devez pour cela :

  • Utiliser des outils de veille pour surveiller les mentions de votre entreprise sur le web et les réseaux sociaux ;
  • Analyser les tendances relatives aux avis et aux mentions pour comprendre comment votre réputation évolue, et ainsi identifier les points forts sur lesquels capitaliser ainsi que les domaines à améliorer.
  • Réaliser des enquêtes de notoriété pour évaluer la perception de votre marque auprès de votre clientèle cible, et utiliser ces informations pour ajuster votre stratégie de réputation.

C. Concurrence et alternatives sur le marché

Les clients évaluent constamment les offres des différentes entreprises pour s’assurer qu’ils obtiennent le meilleur rapport qualité-prix, et qu’ils ont accès aux services qui répondent le mieux à leurs besoins. Comprendre et gérer l’impact de la concurrence est donc crucial pour maintenir un haut niveau de satisfaction client, et continuer de la faire progresser.

– Comprendre l’impact de la concurrence

La première étape pour gérer l’influence de la concurrence sur la satisfaction client est de bien comprendre comment vos concurrents opèrent. Analysez leurs forces et leurs faiblesses, ainsi que les stratégies qu’ils utilisent pour attirer et retenir leurs clients. Cela vous permettra de positionner efficacement votre entreprise sur le marché. Vous devez pour cela effectuer :

  • Une analyse concurrentielle telle qu’une analyse SWOT (forces, faiblesses, opportunités, menaces) pour chaque concurrent majeur, qui vous permettra d’identifier les domaines dans lesquels vos concurrents excellent et ceux où ils sont moins performants ;
  • Des études de marché pour comprendre les attentes et les préférences de vos clients potentiels, celles-ci étant le moyen d’obtenir de précieuses informations pour ajuster vos offres et stratégies ;
  • Une veille concurrentielle pour surveiller les actions de vos concurrents en temps réel, et réagir rapidement aux nouvelles initiatives afin de rester compétitif.

– Se différencier sur son marché

Pour se démarquer dans un marché concurrentiel, il est essentiel de réussir à vous différencier pour créer de la valeur ajoutée. Cette différenciation peut se faire à plusieurs niveaux :

  • L’innovation produit : investissez dans la recherche et le développement pour introduire des innovations qui répondent aux besoins non satisfaits des clients, que ce soit en incluant de nouvelles fonctionnalités ou des solutions totalement inédites, ou encore en améliorant leurs performances ;
  • Un service client particulièrement performant : un support client réactif, personnalisé et efficace est un véritable facteur clé pour se démarquer de la concurrence ;
  • L’expérience utilisateur : elle doit être optimisée sur tous les points de contact, qu’il s’agisse de votre site web, de votre application mobile ou de vos points de vente physiques.

– Offrir des alternatives attractives

Les clients apprécient de pouvoir avoir le choix. Offrir des alternatives attractives et adaptées à divers segments de marché peut renforcer la satisfaction client, mais aussi réduire le risque de perdre des clients au profit de la concurrence. Les leviers qui se présentent à vous dans cette optique sont :

  • La diversification de l’offre, en proposant différentes gammes de produits ou services pour répondre aux besoins variés de votre clientèle ;
  • La flexibilité tarifaire, avec des modèles de tarification flexibles, tels que des abonnements, des paiements à l’utilisation ou des options de financement ;
  • La personnalisation, pour que les clients puissent trouver une réponse à leurs préférences, que ce soit au niveau des caractéristiques du produit, des services additionnels ou des modalités de livraison.

– Anticiper et répondre aux évolutions du marché

Le marché évolue constamment, et les attentes des clients changent en fonction des tendances et des innovations technologiques. Pour rester compétitif, il est crucial d’anticiper ces évolutions et de s’y adapter rapidement :

  • Restez informé des tendances émergentes dans votre secteur d’activité en participant à des conférences, en lisant des publications spécialisées et en échangeant avec d’autres professionnels pour rester à la pointe.
  • Soyez prêt à adapter vos offres et vos stratégies conformément aux évolutions de votre marché, que ce soit par l’introduction de nouveaux produits, l’ajustement des prix ou la mise à jour de vos canaux de distribution.
  • Encouragez une culture d’innovation au sein de votre entreprise, notamment en impliquant vos employés dans des processus créatifs et en étant ouvert aux nouvelles idées pour améliorer vos produits et services.

– Communiquer sur votre proposition de valeur

Une fois que vous avez défini vos stratégies pour gérer la concurrence et proposer des alternatives attractives, il est essentiel de bien communiquer sur votre proposition de valeur auprès de vos clients, ce qui passe par :

  • Des messages marketing clairs et convaincants qui mettent en avant vos points de différenciation, ceci en tirant parti de témoignages, d’études de cas et de démonstrations pour illustrer la valeur ajoutée de vos offres ;
  • De la cohérence sur l’ensemble de vos canaux de communication, en veillant à ce que votre proposition de valeur soit relayée de façon équivoque et uniforme sur chacun d’entre eux ;
  • L’engagement client, en interagissant régulièrement avec la clientèle pour solliciter ses feedbacks, répondre à ses questions et montrer la considération que vous lui apportez.

C. Évolution des attentes des consommateurs

Les attentes des consommateurs évoluent constamment en réponse aux avancées technologiques, aux tendances culturelles et aux changements économiques. Pour maintenir un haut niveau de satisfaction client, il est indispensable de comprendre ces évolutions et de s’y adapter rapidement sous peine de voir celle-ci chuter drastiquement, et d’enregistrer une hausse du taux d’attrition.

– Surveiller les tendances du marché

Pour anticiper les attentes des consommateurs, il est essentiel de rester à l’affût des tendances émergentes dans votre secteur. Différentes sources d’informations peuvent être exploitées pour cela :

  • Les études de marché, qui fournissent des données précises pour vous guider dans vos décisions stratégiques ;
  • La veille technologique, des solutions telles que les technologies mobiles, l’intelligence artificielle ou l’Internet des Objets pouvant créer de nouvelles attentes chez les consommateurs en matière de confort, de personnalisation et de réactivité ;
  • L’analyse des comportements d’achat à partir des données de vente, qui permettent de comprendre les préférences et les habitudes de vos clients, mais aussi d’identifier les produits ou services qui gagnent en popularité et ceux qui perdent de l’attrait.

– Anticiper les besoins futurs

L’anticipation des besoins futurs des consommateurs repose sur une compréhension approfondie des tendances actuelles, et de la probabilité qu’elles puissent se généraliser pour devenir des attentes et des exigences du quotidien. Pour conserver une longueur d’avance, il est important de penser de manière proactive et d’innover en permanence, notamment à l’aide de :

  • Scénarios prospectifs, qui sont mis à contribution pour envisager différentes évolutions possibles du marché, ainsi que la manière dont peuvent changer les attentes des consommateurs, ce qui facilite la préparation de stratégies flexibles et l’ajustement rapide de vos plans en fonction des évolutions réelles ;
  • L’innovation continue pour répondre aux besoins émergents, en créant par exemple de nouveaux produits ou services qui anticipent les attentes futures ;
  • Feedbacks clients, les suggestions et les commentaires pouvant révéler des besoins latents qui ne sont pas encore pleinement exprimés.

– Adapter votre offre en conséquence

Pour répondre aux attentes évolutives des consommateurs, il est nécessaire d’adapter votre offre de manière continue. Cette adaptation peut concerner les produits et services, les processus internes ou encore les stratégies de communication :

  • Personnalisation de l’offre : proposez des produits et services personnalisés pour répondre aux besoins spécifiques de chaque segment de votre clientèle ;
  • Agilité organisationnelle : développez une organisation agile capable de s’adapter rapidement aux changements du marché, en garantissant notamment une flexibilité dans les processus internes, une prise de décision rapide et une capacité d’innovation constante ;
  • Mise à jour des canaux de distribution : adaptez vos canaux de distribution pour répondre aux nouvelles habitudes de consommation, l’essor du commerce en ligne exigeant par exemple des stratégies de livraison efficaces et des expériences d’achat omnicanales fluides.

– Communiquer efficacement sur les changements

Lorsque vous apportez des modifications à vos produits, services ou stratégies pour répondre aux attentes des consommateurs, il est essentiel de bien communiquer ces changements. Une communication claire et proactive renforce la confiance des clients et les informe des améliorations apportées :

  • Soyez transparent sur les raisons des changements et sur les bénéfices attendus pour les clients, et expliquez comment ces modifications répondent à leurs besoins et améliorent leur expérience ;
  • Utilisez divers canaux de communication pour atteindre vos clients là où ils se trouvent, en prenant soin de vous assurer que votre message est cohérent et bien relayé.
  • Demandez l’opinion de vos clients sur les changements apportés, et encouragez-les à partager leurs impressions pour tirer profit de leurs retours et affiner davantage votre offre.