Enquête de satisfaction client : exemples et bénéfices

Auteur : Céline Nicolas
Temps de lecture : 7min
Publié le 10 juillet 2019
Modifié le 19 juin 2023

Certaines marques ont bien compris l’importance aujourd’hui des feedbacks clients, à l’instar d’Uber, qui demande à tous ses clients de noter leur chauffeur après course, ou encore Airbnb qui interroge les voyageurs sur la qualité et l’expérience qu’ils ont vécu tout au long de leur location.

Seulement, ces marques ne sont pas en majorité ! Beaucoup d’entreprises manquent de visibilité sur la satisfaction de leurs clients sur leur produit et/ou service, que ce soit en positif ou en négatif.

Pourquoi ? Par manque de temps, mais souvent par manque de méthode, d’outils ou de conviction quant à l’efficacité des enquêtes de satisfaction…

1. Qu'est-ce qu'une enquête de satisfaction ?

Une enquête de satisfaction, comme son nom l’indique, a pour objectif de mesurer la satisfaction des clients. Précieux outil en relation client, une enquête de satisfaction se présente sous forme de questionnaire ou sondage à l’attention de tout ou partie des clients d’une marque, ou usager lorsqu’il s’agit d’un service public.

Plusieurs types de questions sont possibles dans une enquête de satisfaction :

A. Les questions fermées

Elles se traduisent par un éventail de réponses proposées, plus ou moins nombreuses.

💡Par exemple : Dans en enquête post événement, la question posée pourrait être :
Quelle partie de l’événement avez-vous le plus appréciée ?

Voici quelques modèles de réponses possibles :

  • A. les conférences ;
  • B. Les animations ;
  • C. L’ice-breaker ;
  • D. Lafterwork.

B. Les questions ouvertes

A l’inverse, les questions ouvertes ne proposent aucuns choix prédéfinis et laissent le libre arbitre aux répondants. Les questions ouvertes sont souvent utilisées pour récolter les verbatims clients et effectuer une analyse sémantique pour en tirer le maximum de valeur.

💡 Par exemple : Lors d’enquêtes NPS, les entreprises peuvent décider de poser la question

« Que pouvons-nous faire pour améliorer notre produit / service / offre ? ».

C. Les notes pour la mesure des indicateurs

Les notes peuvent être utilisées comme méthode pour mesurer la satisfaction client. Elles permettent de quantifier la perception des clients sur différents aspects liés à leur expérience avec une entreprise, un produit ou un service. Les notes fournissent une évaluation chiffrée qui facilite la comparaison et l’analyse des résultats.

💡 Par exemple : L’évaluation des clients sur Google My Business se fait sur la base d’une note allant de 1 à 5 étoiles.

2. Quelles sont les enquêtes de satisfaction les plus courantes ?

A. Le questionnaire de satisfaction en ligne

Le questionnaire de satisfaction en ligne reste l’enquête de satisfaction la plus couramment utilisée par les entreprises. Il est généralement composé d’un ensemble de questions à choix multiple ou à réponse ouverte.

Une fois finalisé, le questionnaire peut être distribué via :

  • E-mails ;
  • Le site interne ;
  • Les réseaux sociaux.

Les questions peuvent porter sur différents aspects de l’expérience client, tels que la qualité des produits, du service client, la facilité d’utilisation du logiciel, etc.

Les réponses obtenues ont pour objectif de fournir des informations précieuses sur les forces et les faiblesses perçues par les clients. Avec ce type de questionnaires les entreprises peuvent facilement obtenir des données puis analyser les réponses des consommateurs et avoir des résultats facilement.

B. Les entretiens téléphoniques ou en personne

Les entretiens individuels sont un autre exemple d’enquête de satisfaction client. Ils peuvent être menés par téléphone ou en personne, offrant ainsi une interaction plus directe et approfondie avec la clientèle.

Ce type d’enquête permet de poser des questions ouvertes et de recueillir des commentaires détaillés sur l’expérience client. Les entretiens individuels sont particulièrement utiles pour comprendre les motivations, les attentes spécifiques et les suggestions d’amélioration des clients sur le produit ou service par exemple.

C. Les enquêtes de satisfaction post-achat

L’enquête de satisfaction post-achat est spécifiquement conçue pour évaluer l’expérience client après un achat.

Elle est envoyée en ligne peu de temps après la transaction, soit par e-mail, soit via un lien intégré dans la confirmation d’achat.

Les questions peuvent porter sur des aspects tels que l’expérience d’achat, la satisfaction du produit, la livraison, l’emballage, l’efficacité du service après-vente, etc.

L’enquête post-achat permet d’évaluer la satisfaction immédiate des clients et d’identifier d’éventuels problèmes ou points forts spécifiques à corriger ou à promouvoir.

D. Les enquêtes de satisfaction en physique

Elles peuvent être réalisées à l’aide de questionnaires papier, de terminaux de sondage ou même de bornes interactives.

Ces enquêtes permettent aux clients de donner leur avis sur leur expérience en temps réel, en évaluant des aspects tels que la propreté, le service, le temps d’attente, etc.

Les enquêtes de satisfaction en magasin offrent un retour instantané et peuvent aider les entreprises à apporter rapidement des améliorations pour satisfaire leurs clients.

E. L’analyse des commentaires et avis en ligne

Les entreprises peuvent surveiller les commentaires, les mentions et les évaluations publiques sur les plateformes pour évaluer le niveau de la satisfaction globale des clients.

Les outils d’analyse des sentiments peuvent être utilisés pour quantifier les réactions positives, neutres ou négatives des clients.

Cette approche permet d’obtenir des informations en temps réel sur les opinions des clients, d’identifier les problèmes potentiels et de prendre des mesures correctives appropriées.

3. Les bénéfices des enquêtes de satisfaction

A. Détecter les facteurs de satisfaction et d’insatisfaction client

Dans un premier temps, une enquête de satisfaction permet pour le plus grand bonheur des marques, d’identifier ce qui satisfait leurs chers clients. Mais ces enquêtes peuvent également révéler ce qui ne les satisfait pas.

Cela peut être difficile à entendre mais pas de panique, c’est un mal pour un bien ! C’est à travers l’écoute client, que les marques pourront déterminer un plan d’action pour à la fois consolider les aspects qui génèrent de la satisfaction et améliorer ceux qui n’en n’apportent pas.

💡Par exemple : Sur le site de réservation Booking, il est demandé aux voyageurs de noter sur 10 les équipements d’un hôtel, sa propreté ou encore la qualité du petit déjeuner. Suivant les notes reçues, l’hôtel pourra ainsi mettre le doigt sur ces axes d’amélioration pour les prochaines années.

B. Améliorer sa relation client en suivant l’évolution de la satisfaction des clients sur la durée

En parlant d’amélioration, connaître les avis clients à un instant T c’est bien, mais évaluer la satisfaction client en continu, c’est mieux !

C’est en envoyant régulièrement des enquêtes de satisfaction à leurs clients que les entreprises peuvent mesurer l’impact des actions d’amélioration, mais également l’émergence de nouveaux points d’insatisfaction, en suivant l’évolution des indicateurs de satisfaction.

Les marques peuvent suivre différents axes d’amélioration comme, par exemple, l’amélioration de leur image de marque ou encore de la rentabilité de leur service client.

Avec les KPIs comme le CSAT (customer satisfaction score) et le NPS (net promoter score) les entreprises peuvent alors évaluer la satisfaction et la fidélisation de leurs clients, source de réassurance et de croissance.

C. Fidéliser vos clients en les écoutant

Un questionnaire de satisfaction, c’est le moment pour les clients de déballer ce qu’ils ont sur le cœur !

L’important est de communiquer aux clients qu’ils ne sont pas seulement une source de chiffre d’affaire mais que leur avis compte. Cette démarche s’inscrit dans une stratégie customer centric.

En effet, l’enquête de satisfaction fait partie des nombreux aspect de cette stratégie qui place la satisfaction des clients au centre des préoccupations de l’entreprise, et, ce à tous les niveaux. Un questionnaire de satisfaction donne l’occasion aux clients de s’exprimer directement et sans filtre !

En leur posant des questions pour savoir s’ils sont satisfaits ou non, c’est faire preuve d’une véritable capacité d’écoute et les clients adorent ça. Cependant, il ne suffit pas seulement d’écouter le client mais il faut par la suite, capitaliser sur leurs réponses et établir des plans d’actions.

💡 Par exemple : L’assureur MAIF le fait de manière exemplaire, elle sollicite très régulièrement ses clients et mise sur la qualité des interactions en priorité, sans pour autant bien délaisser l’efficacité de leurs services.

D. S’assurer de l’adéquation de l’offre et anticiper de nouvelles attentes des consommateurs

Le meilleur moyen de s’assurer que vos produits et vos services correspondent toujours aux attentes de vos clients, c’est de leur demander ! Voici l’un des avantages de l’enquête de satisfaction les plus bénéfiques pour l’entreprise.

En effet, suivre l’évolution du marché n’est pas toujours une mince affaire. Grâce aux réponses aux enquêtes de satisfaction, les entreprises peuvent déterminer si l’offre doit être maintenue, ajustée ou complètement repensée.

C’est en analysant les verbatims qu’elles pourront notamment anticiper de nouvelles attentes de consommation et innover !

Les entreprises peuvent également être proactives et demander directement dans un questionnaire de satisfaction, l’avis de leurs clients sur leur offre, les évolutions attendues.

Pour conclure :

Alors, convaincu/e par les enquêtes de satisfaction ? Même si les entreprises font de plus en plus d’efforts pour récolter les feedbacks de leurs clients, les enquêtes de satisfaction ne sont pas encore suffisamment proposées dans certains domaines ; notamment en terme d’expérience client. Qui n’a jamais été déçu par l’achat d’un vêtement ou encore par la qualité de service dans un restaurant ? Personne ! Et qui a eu la possibilité d’en avertir les marques ? Pas grand monde…

Et sinon niveau résultat ? Même avec une bonne volonté, certaines entreprises manquent de billes pour bien exploiter ces enquêtes de satisfaction et capitaliser sur les données récoltées. Il s’agit donc non seulement d’enquêter mais d’abord de réfléchir en amont à l’objectif de l’enquête et à la manière dont les résultats seront exploités et par qui. Les réponses aux enquêtes sont une matière première précieuse à modeler pour en ressortir des actions à mener et des éléments à communiquer afin de s’améliorer encore et toujours en relation client, et de le faire savoir !