Blog

Sonnet d’easi pour l’an neuf...

01 janvier 2015

 

Deux mille quatorze n’est plus… Bienvenue deux mille quinze !

Quelle gageure de vouloir, pour cette année nouvelle,

Écrire à nos lecteurs sonnet ou ritournelle

Car le rimeur le sait : rien ne rime avec quinze !

espace

Aussi, passons aux vœux et aux résolutions

Que chacun à l’an neuf se promet de tenir :

Manger bio, faire du sport pour mieux s’entretenir,

Donner du temps aux autres dans une association…

espace

Il est si bon d’enfreindre les lois qu’on se donne

Et, par de doux détours que chacun se pardonne,

De remettre à demain tous ces engagements…

espace

Si vous êtes seul en cause, la licence est facile.

Si d’autres en vous ont foi vous devrez être habile

Car promesse à autrui a force de serment.

 

NDLR : pour ses débuts en poésie easi a choisi le sonnet qui n'est pas une forme si facile que ça à maîtriser. A cause de l'impossible rime en "inze", il s'affranchit allégrement de la règle qui prévaut pour les quatrains (a/b/b/a - b/a/a/b quand on est orthodoxe) en optant pour un schéma a/b/b/a – c/d/d/c. En revanche, les tercets sont parfaits (e/e/f-g/g/f), du moins si on considère que le "e" de "enfreindre" n'est pas muet (ce que les puristes peuvent discuter). Soulignons enfin la perfection classique du dernier vers qui comporte, comme il se doit, "une grande vérité universelle". Des poètes bien plus expérimentés s'y sont cassés les dents.

Certains jugeront ce premier sonnet d'easi quelque peu hermétique... Nous avons essayé de lui expliquer qu'il aurait pu vous souhaiter une belle année 2015, tout simplement. Il a piqué une colère noire (ce qui le fait virer au rouge et, comme vous le savez peut-être, easi déteste ressembler à un poisson rouge) en hurlant que nous cherchions à brider sa créativité... Quoi qu'il en soit, si on s'y prend à deux fois, on comprend qu'il nous engage dans ce sonnet à tenir nos promesses envers les autres. Un message qui résume assez bien notre conception de la relation client.

 

Ce contenu vous a plu ?

Inscrivez-vous à notre newsletter